Des premiers chantiers pour le collectif d’habitants

Non, nous n’allons pas encore vous parler des chantiers “Kailhenn” (ou Cayenne ?) pendant lesquels nous déplaçons inlassablement les innombrables pierres qui jonchent le hameau. Nous allons plutôt vous parler du chantier humain : réflexions sur une raison d’être commune ; distinction entre cap, stratégies et état d’esprit que nous souhaitons suivre ; élaboration d’un chemin d’inclusion pour rejoindre le collectif sereinement ; co-découverte des individus qui forment ce groupe, tissage de liens intenses…

La raison d’être sera bientôt visible sur notre site, quant au chemin d’inclusion, le voilà tout tracé.

Les premières “Corolles” se tiennent dans les communs avant travaux.